En panne d’inspirations ?

Ce qui devait arriver arriva. Cette phase où chaque personne de ce bas monde doit affronter, doit traverser, qu’il soit artiste ou non. Bref, c’est la perte d’inspirations.

Tu vois le syndrome de la page blanche chez un écrivain ? Et bien c’est ce que je traverse aussi. Voilà bien des mois que je n’ai pas sorti une seule ligne sur mon blog.

Qu’en est-il de la photo ? Et bien c’est la même chose… Je retrouve de moins en moins l’envie d’aller déclencher mon appareil en flânant dans les rues, tout ça parce que je manque d’inspirations, d’idées, de sujets à immortaliser.

Je conçois que les quelque petits voyages que je fais m’aide à préserver ma passion pour la photo, ce goût de l’aventure qui me donne un semblant de motivation. Mais dès le retour à mes occupations quotidiennes, à ma petite routine, cette motivation s’envole. Je retombe limite dans l’ennui.

Mais pourquoi je te raconte tout ça ?

Rassure-toi, je ne suis pas resté éternellement comme ça. Et oui, il y a toujours une issue, une lumière au bout du tunnel. Comme tout être vivant, quand nous arrêtons de manger, nous commençons à avoir faim, naturellement il faut trouver de la nourriture pour se nourrir. L’inspiration c’est la même chose, quand on en manque, on se doit d’aller la chercher.

« Et comment on fait ? », me demanderas-tu !

Pourquoi ne pas essayer quelque chose de nouveau ? D’expérimenter un autre style ? (Selon ton type d’activité artistique). Les idées sont vastes et à portée de mains. L’être humain est d’un nature curieux. C’est cette curiosité qui nous pousse à se poser des questions et expérimenter une dimension nouvelle de nos talents, de nos capacités, de la compréhension du monde.

Tiens, par exemple pour moi, je tournais en rond au bout d’un moment dans mes photos. Je commençais à me rendre compte que je photographiais sans arrêt les mêmes choses de Paris. Par la suite, j’ai expérimenté d’autres façons de pratiquer la photographie, bien entendu le voyage par exemple est un des sujets qui me pousse à préserver ma passion. Mais j’ai aussi commencer à m’intéresser à la photo de rue, qui pour moi, était un exercice plutôt difficile, d’aller à la proximité des gens (en leur parlant ou non) et de simplement déclencher les moments de vie dans les rues. Et crois-moi, je n’étais pas du tout à l’aise dans ce genre d’exercice, je sortais complètement des sentiers battus. Mais cela m’a donné plus de confiance en moi et aujourd’hui j’exerce ce style sans difficulté.

Ceci est un exemple parmi tant d’autre. Pour résumer, si l’inspiration n’est plus là, elle n’a pas réellement disparu. Cherche simplement à la retrouver en tentant de nouvelles expériences artistiques, qui sortiront de tes habitudes, de ton confort s’il le faut. Explore des lieux dont tu n’y a jamais mis les pieds et le plus important, reste curieux. C’est ce qui nourrira ton inspiration. Peu importe le domaine artistique que tu exerces, il existe mille et une technique qui pourront te forger, t’améliorer en compétence, et avoir un meilleur ouverture d’esprit, une meilleure prise de confiance.

Chose marrante, parfois l’ennui procure de l’inspiration… Je dis ça car il a fallu que je manque d’inspiration qui, par la suite, me génère de l’ennui pour qu’au final cela me donne de la motivation pour te pondre ces lignes.

Sur cette dernière parole, j’espère que j’ai pu réveillé une flamme à demi éteinte en toi. Et n’oublie pas, tu as un talent, alors libère tout son potentiel !

N'hésite pas à partager ! Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.